Accueil > actualit駸> Sondage TNS Sofres et l段mage des maisons de retraite

maison de retraite

Sondage TNS Sofres et l段mage des maisons de retraite

Un constat alarmant

A la demande la Fédération Hospitalière de France (FHF), TNS Sofrès a publié courant mai 2009 un sondage sur les maisons de retraite révélant que seules 39% des personnes interrogées avaient encore confiance en les établissements accueillant les personnes âgées dépendantes. Ce chiffre a considérablement baissé depuis quelques années, et c’est trop peu.

Comment expliquer une telle défiance ?

Un coût trop élevé

Selon l’étude publiée par TNS Sofrès, 97% des personnes interrogées trouvent que les places en maisons de retraite sont beaucoup trop chères, ce qui représente un réel frein pour y placer un proche.

Des établissements en manque de place

Toujours selon les résultats publiés, 88% des personnes interrogées pensent que les maisons de retraite manquent de places disponibles. Ce qui peut également créer un frein psychologique dans les recherches d’un établissement, car avant même de commencer, les gens craignent que leurs recherchent soient vains.

Un contexte de vie controversé

Un autre facteur, plus psychologique semble bloquer les personnes interrogées. Celui de vivre jusqu’à la fin de ses jours dans un établissement extérieur à son domicile, loin de ses repères personnels. Ces personnes représentent quand même 82% des interrogés. Ce point n’est donc pas à prendre à la légère. Surtout que depuis quelques années, l’âge de départ à la retraite a beaucoup reculé. La conséquence directe de ce constat est que les personnes âgées qui recherchent une maison de retraite sont de plus en plus dépendantes et c’est plus difficile car beaucoup de maisons de retraite ne sont pas suffisamment équipées.

La maltraitance, un nouveau fléau montant

Même si ce point ne ressort pas directement dans le sondage effectué par la TNS Sofrès, il est fort possible que les nombreux reportages sur la maltraitance ait influencé l’opinion publique. Car même si la maltraitance est un fléau qui a gagné certains établissements, beaucoup on intégré l’idée que toutes les maisons de retraite étaient concernées.

Des solutions alternatives

Tous ces freins réels ou psychologiques ont conduit progressivement les gens à se tourner vers d’autres types d’établissements comme les résidences services par exemple. Cette solution présente pas mal d’avantages : c’est moins cher qu’une maison de retraite, la personne âgée loue un appartement et se sent ainsi comme chez elle, et enfin ce type d’établissements qui a vu le jour récemment propose encore de nombreuses places.

Ceci dit, il ne s’agit là que d’un état des lieux non exhaustif qui met en relief l’opinion d’un panel de personnes mais qui permet de faire le point sur l’image parfois négative que peuvent véhiculer les maisons de retraite à tord ou à raison, c’est un autre débat.



Source :

retour